Tu contrôles pas assez ! Fais tes rétros ! Contrôles plus !

novembre 14, 2017 2 Par melautoe

Ça vous saoule ? Ben nous aussi !

Mais pourquoi donc faut-il faire ses rétros ? Pourquoi faut-il tourner la tête pour les faire ? A quel moments doit-on les faire et pourquoi à ces moments-là précisément ? Pourquoi j’arrive pas à les contrôler tout seul ? Oh il me saoule avec ses rétros j’ai déjà regardé y’a deux minutes !… et pourquoi elle pose trop de questions elle !

Bref vous l’aurez compris, j’ai les réponses à ces questions et on en parle maintenant.

Lors de vos leçons, vous faites vos angles morts et vous pensez que ça sert à rien !

Si ! C’est vrai ! y’a même des élèves qui osent le dire, grand bien leur fasse… car au moins ils sont sur la bonne voie pour obtenir leur permis.

Pour les rétros, vous percevez vaguement l’utilité mais vous êtes tellement peu confronté à leur réel intérêt que lorsque votre mono vous lâche, vous arrêtez purement et simplement de les faire.

Le document à télécharger (gratuitement) (mot de passe : liberte sans accent)est la liste des contrôles que j’impose à mes élèves, les lire vous permettra d’avoir une idée sur tous les contrôles demandés en examen, d’augmenter les vôtres et pour les conduites accompagnées d’aider vos parents à vous « recadrer » avant l’examen.

Le rétro intérieur est celui que vous devez faire le plus.

En vous posant les questions suivantes :

  • Qui me suit ?
  • A quelle distance ?
  • Se rapproche-t-il ? si oui, rapidement ?
  • Si vous avez le temps observez son comportement :

Se décrotte-t-il le nez ? Est il au téléphone ou aux textos? Discute-t-il avec son passager ? Etc…

Selon les réponses obtenues, vous savez comment freiner ! Ben oui c’est pour ça qu’on contrôle pour savoir comment freiner, pas que pour faire plaisir à votre mono ou à l’inspecteur, on fait les rétros pour pas de faire rentrer dans le c.. ! Bon, je vous l’accorde ça suffit pas toujours…

Ce n’est pas comme si ça nous faisait sauter de joie de répéter pendant deux heures : « A droite. rétro ! 1. 2. Angle mort !! /A gauche. rétro !!!! 1. 2. Angle mooooort… » (dans les meilleurs cas)

Imaginez le pied qu’on prend quand en plus on le fait toute la journée. toutes les heures. à chaque élève. ?.

Certains me disent qu’ils ont pas le temps de voir/d’analyser parce qu’ils doivent contrôler trop vite. C’est vrai ! du moins au début. On doit créer l’automatisme, et donc vous faire répéter le geste à l’infini (et au-delà…), une fois l’automatisme en cours d’acquisition ou acquis, vous commencez à pouvoir observer.

Et puis, plus vous faites souvent vos rétros, plus les informations vous paraissent logiques. Par exemple : comment savoir que le gars derrière arrive vite, si on vient juste de s’apercevoir qu’il est là ? Donc plus vous les faites, plus vous voyez, plus vous observez, plus vous gardez vos pare-chocs intacts ! Vous avez vu cette spirale vertueuse !

Venons-en aux rétros extérieurs.

Ils vous donne l’info de « y’a quelqu’un ? » mais pas la véritable distance de ce quelqu’un !

Le rétro gauche

Il est utile pour ne pas gêner ou surprendre ceux qui vous doublent et qui sont déjà dans l’autre voie. (et bien sûr ne pas être surpris)

Accélérer pendant que l’on est dépassé est un refus de priorité, donc avant d’accélérer en sortie d’agglo par exemple, le rétro intérieur DOIT être complété par l‘extérieur gauche.

Lorsque vous tournez à gauche, situation assez fréquente en auto-école, vous vous êtes jamais fait doubler par le côté ?

Le rétro droit : ma bête noire …

Sur 2×2 voies, autoroutes, voies rapides etc, certains individus sans scrupules, des scélérats, des « il est pas net, sui-là ! » des « oh l’enfoiré » des … Vous en trouverez des meilleurs ?. Bref, des gens vous doublent sur les bandes d’arrêt d’urgence sans l’ombre d’une once de compassion. Et en plus ils n’en n’ont rien à cirer de vous ficher la trouille ! Bref le rétro droit est indispensable avant de tourner.

En ville, j’entends toujours la même rengaine :

Un vélo n’a pas la place pour me doubler à cause du trottoir ou parce qu’il est trop lent.

Elle est bien bonne celle-là, je trouve ça tellement beau que vous croiiiiiiiez dur comme fer que le monde est doux et les autres véhicules dotés de conducteurs aimables et raisonnables, jamais pressés… ah mes chéris… je m’égare…

Et bien si. Un vélo aura presque toujours la place pour vous doubler. Il peut aussi le faire en grimpant sur le trottoir, (heu j’ai vu des 3.5 tonnes doubler dans des bandes cyclables !!! oui oui c’est pas une blague ), les scooters et motards sont pas mieux. Heu… si, éventuellement. Puisque vous les entendrez peut-être arrivés… trop tard !

Et le vélo et sa vitesse ?

Alors en ville je roule au mieux à 50. Pour tourner je dois abaisser ma vitesse à environ 20 km/h si je veux pas rater mon virage. Un vélo (même grand-père) roule facile à 35-40. Je vous laisse faire les calculs…
Bon et si je veux en rajouter, ou si vous avez besoin d’un truc encore plus clair : je roule à 50. J’approche d’une intersection. Je reste bloqué à l’entrée d’un micro-bouchon. Et bien le vélo que j’ai doublé y’a moins de 50 mètres… ben je l’ai déjà oublié ! donc ce petit contrôle de rien du tout m’évitera une frayeur et un vélo à terre !
Je sais… je suis parano… ou non ! Cette situation vous la rencontrerez peut-être jamais ou bien une seule fois. et c’est l’automatisme de faire vos rétros qui vous empêchera le carton. Donc oui, un billiard de billions de contrôles inutiles pour un qui vous évitera de sérieux problèmes.

Les Angles moooorts !

Soyons d’accord, en leçon, avec du bol, vous verrez au mieux une ou deux fois quelqu’un dans votre angle-mort.

Du coup si vous avez pas de chance et que personne ne vient croiser votre angle mort, votre mono ne vous expliquera pas quoi faire si quelqu’un est dedans.

Vos chances de savoir prendre la bonne décision est faible. Vous tournez la tête parce que vous le devez ! Et non pas parce que vous le comprenez…

Hors cette décision devra peut-être être prise le jour du permis, et vous ne saurez pas quoi faire = échec !

Cette décision devra peut-être être prise un jour lointain, et… vous tuerez quelqu’un…

C’est généralement sur les lignes droites, longues lignes droites, celles où l’on s’ennuie, qu’on regarde juste le compteur, ou bien quand le feu va passer au vert, ou bien en attente dans un bouchon, que le motard/vélo/gars(fille) sera dans votre angle mort.

Je suis d’accord avec vous : si je fais souvent mes contrôles y’aura personne dans mon angle mort.

Mais un peu d’honnêteté, je vous prie, qui fait toujours parfaitement ses contrôles ?

Même moi, je vérifie mes angles morts et plus d’une fois, ils m’ont sauvés la vie à moi, à mes élèves et à  « l’autre » conducteur !

La seule « recette » pour faire ses angles morts est de prendre conscience que quelqu’un peut se trouver dedans.

Si je pense « il peut y avoir quelqu’un ». Alors je vais penser « faut que je vérifie ». Donc je vais contrôler avant d’agir ! et pas en agissant… Je vais pouvoir prendre LA décision : FREINER.

Mise en situation

Cas 1 :

Au loin, vous voyez un véhicule en stationnement, différentes possibilités :

  • Je vais dépasser
  • On me dépasse
  • Je m’arrête (Quelqu’un en face)
  • La voiture repart

Que faire ?

Et bien déjà ! Si on élimine ce qu’il se passe derrière (rétros intérieur + extérieur + angle mort). On peut se concentrer sur ce qu’il se passe devant et prendre plus facilement la décision.

  • Je dépasse : personne derrière devant ou sur le côté = ok j’y vais.
  • On me dépasse : je maintiens l’allure ou je ralentis, voir je m’arrête et attend mon tour.
  • Quelqu’un en face, on me colle au cul : Je freine tôt pour obliger le gars derrière à s’arrêter aussi. Je force pas le passage sous prétexte qu’il me fout la trouille à me coller ! C’est moi qui décide de respecter les règles et tant pis pour lui. Je le force, lui, à ralentir !
  • La voiture repart : j’annule mon dépassement ou bien si je suis déjà à sa hauteur, j’accélère peut-être un peu.

En tout cas, j’aurais géré le ******* qui me colle au ***, ou le mec cool qui tient ses distances 😉

Cas 2 :

Cela fait un moment que le mec derrière me colle, je sais que bientôt y’aura une priorité à droite.

Puisque je SAIS que l’on me colle. Je vais pouvoir FREINER tôt et doucement (pas ralentir !!!!!!! ) comme ça il voit clairement mes feux stops, et je pourrais m’arrêter en toute sécurité

On peut continuez comme ça indéfiniment, chaque fois que je vais PEUT-ETRE freiner, je veux savoir si je peux freiner normalement (personne derrière) ou tôt parce que je VEUX éviter l’accident.

Conclusion

Le rétro intérieur sert à :

  • conserver son pare-choc;

Les rétros extérieurs :

  • ne pas surprendre
  • ne pas être surpris
  • ne pas gêner

Les angles morts

  • vous sauvent la vie et celles de vos voisins !

Et je me fous de savoir qu’ils ont pas le droit de vous coller, s’ils sont malades, fous dangereux, inconscients, abrutis ou autres… ils le font et vous n’y changerez rien…

Mon but est de sauver votre c** et/ou celui du gars qui vous a rien demandé, qui vous doublait tranquille et que VOUS n’avez pas vu parce que VOUS n’avez pas fait votre p***** d’angle mort ! Oups je m’emporte…

Maintenant que vous avez compris l’intérêt des contrôles, vous verrez que ça va être plus facile de les faire ! Promis !

A bientôt !

Mél

Pour me soutenir, c’est ici :
https://www.tipeee.com/mel-reste-zen

Pour partager, c’est là 
https://www.facebook.com/Melrestezen/

Et n’oubliez-pas, RESTEZ ZEN

Edito : A voir aussi pour compléter cette histoire d’angles morts :

https://a-mes-stresses-du-permis.fr/reponses-mail-les-monos-font-ils-les-angles-morts